Quoi de neuf Dimanche (11 juin 2017, La Sainte Trinité A)

À partir de ce dimanche, l’Eglise liturgique essaye de mettre un couvercle sur la marmite de Pâques, qui bouillonne en Ascension et déborde en Pentecôte. Alors, avant de retomber sur des dimanches dits « ordinaires », on va fêter la Trinité, le Saint Sacrement et nos Saints Pierre et Paul.

La Trinité est une construction théologique, un produit de synthèse fait à partir des textes, mais ceux-ci ne la citent pas en tant que telle. On va donc éviter de trop spéculer sur ce support : après tout, c’est un produit dérivé. Sa notice d’information a la clarté d’une motion de clôture de congrès d’un parti de gouvernement qui se voudrait de gauche.

Concentrez vous, prenez bien votre respiration. C’est bon ? On y va : la Trinité, c’est le Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, égaux, de même essence, mais distincts. Vous pouvez souffler. Certes, la Trinité, c’est compliqué, mais il faut la voir comme un rempart contre la crédulité : si vous croyez déjà au Père, au Fils et au Saint Esprit, c’est déjà beaucoup. Vous n’allez donc pas, en plus, croire aux promesses politiques et à celles de la publicité. Non, une fois la Trinité crue, pour le reste, vous finirez par être rationnels.

Moïse (Ex 34, 4-9), après l’épisode du veau d’or (Ex 32), nous donne enfin une définition d’un Dieu-Père et bon père : « tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de fidélité ». Des qualités que bien des stéréotypistes de genre appliqueraient seulement aux femmes et aux mères. Et une définition que tous les pères pouraient tenter de s’appliquer, plutôt que d’essayer de jouer les dieux. En fait, comme Paul le dit en conclusion de sa seconde lettre aux Corinthiens (2 Co 13, 11-13), ce Dieu, loin d’être un mâle tout-puissant, furieux et violent, n’est qu’amour : « Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous ». Belle salutation trinitaire, qu’on entend, qu’on étreint, à chaque messe, au début.

L’Eternel, dans la Trinité, ne peut être qu’Amour. Et l’amour, celui auquel on croit, ne peut être qu’éternel. Et c’est pour cela qu’il est intimement lié au Christ ressuscité, « le Fils », « la Grâce », donné au monde aimé de Dieu. Et ce « Fils », « né avant tous les siècles » est l’égal du Père. Le patriarcat, comme le matriarcat, d’ailleurs, est donc fondamentalement anti-chrétien. Dites le fort, certains ne sont pas encore au courant. Peut-être par manque d’esprit, voire d’Esprit Saint. Car l’amour éternel qui donne chair au Verbe, à la Parole de Dieu, ne suffirait pas à nous faire prendre part à la Création ; nous resterions à l’extérieur du plan, dans une foi reçue et apprise, acquise comme un chromosome des générations précédentes. C’est l’Esprit Saint, ce pourfendeur de la tradition religieuse et de la filiation naturelle, qui fait se lever les prophètes, qui donne Jésus à Marie et recrute Joseph comme père putatif du Christ, c’est l’Esprit Saint qui nous donne le souffle de vie et de foi, qui nous fait prendre la Parole, qui nous fait respirer l’air de la Trinité, Père, Fils et Esprit, qui nous permet d’en vivre, et d’accéder à la vie éternelle, par l’amour-père, la chair-fils et la vie-esprit. Et c’est pour cela que la foi en Christ nous fait découvrir qu’il n’y a pas de Faute ou de Jugement, seulement la possibilité d’être sauvé du simple destin biologique ou social, sauvé du mal de la banalité (Jn 3,16-18).

La Trinité reste un « Mystère », donc une vérité de la foi pas vraiment accessible à la raison humaine. En attendant de la comprendre, contentons nous d’essayer de la vivre, de l’intérieur : soyons aimants et attentifs, comme un père, une mère, un parent, « tendre », « fidèle », à la patience habile, restons de chair, vivants, incarnés, impliqués comme le Christ dans la vie du monde, humons les idées, respirons l’Esprit, soufflons les mots et les bénédictions, animons la Terre et l’humanité de voix libres.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Quoi de neuf Dimanche ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s