Archives de Catégorie: Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …28 : le Cathodegauchodocus

Le Cathodegauchodocus aimerait bien rendre à César, mais il n’a pas la monnaie, et en rendre à l’Eglise, mais en vomissant tiède. Alors il dénonce l’ultralibéralisme, sans calculer les finances du Vatican et il honnit le communisme, tout en acceptant la dictature du cléricariat. Au mieux, il a réfléchi sur la doctrine sociale de l’Eglise, mais sans penser une seule seconde qu’il vaudrait mieux disposer d’une doctrine de l’Eglise sociale. Pris en sandwich entre les déçus des socialismes bourgeois ou autoritaire et un petit reste de centristes pas trop à droite, il promeut une deuxième gauche dont on se demande si elle n’a pas deux mains gauches. Trahi par des leaders qui s’enfuient aux grandes élections, affolé par la décroissance insoutenable de la place de l’Eglise dans la société, il finit par se lasser d’être le poursuiveur obstiné d’un Objectif Lune perpétuel pour lequel on fait tintin. Alors il se pose des questions existentielles. Suis-je orphelin de Jacques ou de l’or ? Puis-je aimer à la fois Dieu et la gauche ? C’est ainsi que, rattrapé par l’âge et ses angoisses patrimoniales, il file à l’anglaise s’aiguiller bourgeoisement sur une troisième voie, de garage.

Dommage qu’il n’ait jamais pris conscience qu’il n’y avait pas que  politiquement qu’il était coincé. Il a toujours été un modéré de la dure lutte et pendant qu’il défendait le tiers-monde avec, à son fusil idéologique sans percuteur, la fleur de la rosière, il laissait, sans protester, des encycliques phallocrates renvoyer les femmes à la ponte et à la maison.

Sans indépendance d’esprit, en faisant toujours la lippe sur l’autogestion spirituelle, il n’a pas pu reconstruire l’Eglise et la société : il ne croyait pas assez fort que le Christ est la gauche incarnée, et que Dieu seul est à Sa gauche. Le temps de cette espèce est révolu. Puisse la descendance mutante et mutine du Cathodegauchodocus faire enfin de l’expression « catho de gauche » un pléonasme.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …27 : le Contreculturosaure

Le Contreculturosaure est persuadé que l’écroulement des grandes certitudes des XIXème et XXème siècles : scientisme, fascisme, stalinisme, est une chance pour l’Eglise. Certes, le Contreculturosaure regrette que le monde soit devenu si matérialiste, oubliant qu’il l’a toujours été, mais comme cet animal n’a jamais touché le RSA, il pense que notre consommation nous mène plus souvent à la désespérance qu’au supermarché. C’est ainsi que son fantasme d’Eglise éternelle, très proche d’une représentation cléricale et hiérarchique classique, lui apparait comme la réponse divine et idéale aux troubles de notre époque. Pas la peine de dialoguer, inutile de faire moderne, délétère de s’adapter, le catholicisme doit se poser en contre-culture face à ce monde en pleine décadence. Le Contreculturosaure cache sous un veston de tweed, le cœur chaviré et les états d’âme sensibles du poète à redingote, qui polissait jadis grotesque et sublime, tandis que le bourgeois fourbissait la révolution industrielle. Romantique dépassé, catho brillant d’un ni-ni du Christianisme, ni progressiste, ni traditionaliste, dans le respect prudent du conservatisme douillet de son lectorat, il s’échine chaque semaine à affecter la trésorerie de ses abonnés aux finances chancelantes d’un quotidien du soir impécunieux. Et dans ses rêves de reconquête sans compromis, le Contreculturosaure oublie que le Christ est avec le monde comme Guitry était avec les femmes : pas contre, mais tout contre.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …26 : le Blousonnoirosaure

Le Blousonnoirosaure va bientôt disparaître, sans vraiment de postérité. Dommage, c’aura été une espèce utile. Plutôt utile pour les 250 jeunes de la rue accueillis depuis 35 ans dans sa bergerie perdue (7 jeunes par an, pas de quoi envisager une révolution sociale). Catho utile et compagnon de doute pour le laïc croyant et le prêtre de base, qui ont pu en faire une raison de croire encore en l’Eglise telle qu’elle est. Idiot utile pour les tenants de la loi, de l’ordre et du dogme, quand ils le voient soutenir leurs positions conservatrices tout en agissant de façon contraire au cas par cas et en appelant au mariage des prêtres. Un bon client des médias, le verbe haut, mais hiérarchiquement supportable, la goutte d’huile dégrippante mais comestible dans les rouages corrodés de l’institution. Le Blousonnoirosaure ne renverse pas les tables des changeurs et les étals des marchands du temple, il ne fait de fouet de cordes pour leur tanner le cuir. L’un des pieds dans la rue, l’autre dans son missel, bon mouton de l’Etoile, il glisse comme je pleure sur l’Eglise infidèle.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …25 : le Toutelacommunyctalope

Le Toutelacommunyctalope est persuadé que le problème de l’Eglise n’est qu’une question de communication. Il a jadis écouté Marshall McLuhan, premier sociologue des médias, et conseiller du Vatican, qui lui a expliqué que « le médium, c’est le message ». Autrement dit, si l’on résume sans nuance : foin du fond, la force c’est la forme. Donc, on s’en fout que les Apôtres aient pondu les Evangiles ou que Vatican II ait produit des centaines de pages d’imprimés de la galaxie Gutemberg, des vieilleries que personne n’a vraiment lues. Il faut occuper la scène médiatique, même pour parler d’autre chose que du message du Christ, et se poser en s’opposant franchement à ce que la société civile a fini par trouver toute seule sans l’Eglise pour vivre ensemble. Sus à la contraception, à l’IVG, à la recherche sur l’embryon, au mariage homosexuel, en avançant des arguments le plus souvent sans rapport avec les Ecritures que personne ne lit ni ne prie. L’important, c’est pas l’Eternité, c’est le 20 heures, et un marketing bien ciblé vers les fidèles résiduels, très conservateurs, mais capables de raquer sec pour le Denier du Culte. Alors l’Eglise se met en lumière, se montre sur tous les écrans, belle ou pas, de toutes ses couleurs primaires les plus criardes, confondant souvent Warhol et asshole. Le problème, c’est qu’avec une telle soupe, elle risque de rater son quart d’heure … de sainteté.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …24 : le CathoTwittosaure

Le CathoTwittosaure se met aux réseaux sociaux, comme il monte en chaire pour prêcher, avec l’assurance de celui qui ne pourra être contredit. En cela, il méconnait l’essence même du web 2.0 : répondre, interagir, discuter, contester, dans l’oubli des déférences habituelles. Alors, plutôt que Facebook, il utilise Twitter, plus hiérarchique, ne « follow » que lui-même et parle à ses ouailles numériques sans s’imaginer une seule seconde qu’elles pourront un jour se désabonner comme elles l’ont déjà fait de la messe du dimanche. En 140 caractères, il réinvente le catéchisme à questions-réponses de jadis, à part que maintenant, personne ne lui pose de questions. Il n’émet donc que des réponses toutes faites à un monde qui ne les attend pas. Et comme dans la vraie vie, il n’écrit qu’au crayon, on peut craindre des tweets à la gomme.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …23

Le Bienfaisançosaure s’essaye encore à l’action humanitaire locale, dans sa paroisse, alors que les grandes associations caritatives catholiques : Secours Catholique, CCFD, ATD Quart Monde ont déjà pris une prudente indépendance par rapport à la structure classique de l’Eglise. Héritier des dames patronnesses de jadis, le Bienfaisançosaure se construit donc à portée de main, une action sociale sur mesure, sur sa mesure, avec ce qu’il ne faut pas de dogme et d’ignorance, de moralisme, de paternalisme, de manque de méthode, et de conservatisme politique et social. Heureusement, et en même temps, malheureusement, ses actions ne concernent de peu de gens, si bien, que des pauvres, les vrais professionnels du social en auront toujours. Néanmoins, en ignorant toutes données chiffrées sur les pauvretés et les inégalités sociales, en refusant la moindre réflexion politique qui remettrait en cause sa vision des vraies causes de la misère, le Bienfaisançosaure croit faire le bien alors qu’il ne fait que mettre quelques maigres gouttes d’huile dans une machine sociale défectueuse.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures

Les Cathosaures vont disparaitre …22

Le Confirmandocus, prêt à recevoir la confirmation, existe sous les deux espèces. Bien sec, prêt à s’enflammer ou au moins à griller,  déjà adulte, il s’agit d’un converti à qui l’on a fait subir une longue attente pour enfin le baptiser pendant la nuit de Pâques. Puis en 50 jours et 2-3 week-ends, on lui explique fissa quelques mystères de l’Eglise avant de le faire oindre par l’Évêque à la Pentecôte. Après, plus rien , il est bon pour le service, il peut devenir un paroissien lambda, tout aussi inconnu au bataillon que les autres. Certains, trop mal accueillis par des frères indifférents au miracle de leur conversion, finissent par chercher ailleurs comment exprimer la chaleur de leur spiritualité.
Eaux plus tièdes, les autres Confirmandocus sont plus jeunes. On les élève à la dignité d’adulte en Église avant que l’envie leur prenne de réfléchir avant de s’engager. Ils paissent en petit troupeau, entourés de leurs copains, dans le flou spirituel qui convient à ceux qui n’ont pas encore vécu grand chose. Ils sont pendant une journée la fierté de leur famille qui s’imagine qu’elle leur a transmis la foi, alors que c’est à l’Esprit de le faire, ou pas. Pour beaucoup d’entre eux, la voix du Seigneur sera longtemps moins audible que le son HD du smartphone qu’ils reçoivent en cadeau ce jour là.

Poster un commentaire

Classé dans Cathosaures